Notre histoire.

La culture de la vigne est présente dans la région des Charentes depuis l’époque romaine. D’abord implanté en Saintonge dès le IIIème siècle, le vignoble s’étend vers l’Aunis et l’Angoumois, pour enfin couvrir l’ensemble de la Charente et de la Charente-Maritime, avec la ville de Cognac au coeur de cette nouvelle économie liée à la vigne. Ainsi, le Pineau des Charentes partage son histoire avec le Cognac. Depuis, les vignerons respectent les mêmes traditions et savoir-faire pour élaborer ce vin de liqueur unique et de grande qualité. D’abord réservé à un usage familial – il est le vin des mariages et des évènements familiaux – sa consommation s’étend en région, puis il devient un vin reconnu au niveau national.

Dès 1920, la filière s’organise pour obtenir en 1935 le statut de vin de liqueur d’Appellation d’Origine. C’est le 12 octobre 1945, que le Pineau des Charentes connaît un véritable essor en devenant Appellation d’Origine Contrôlée. Aujourd’hui, sa notoriété dépasse les frontières de l’Hexagone pour s’exporter à l’international.

Si l’origine précise du Pineau des Charentes reste quelque peu incertaine, il est dit, selon la légende qu’il serait le fruit du hasard. Un vigneron aurait ainsi versé par mégarde des moûts de raisin dans une barrique contenant de l’eau-de-vie de Cognac. Ce n’est que bien des années plus tard qu’il découvrit ce vin limpide et ensoleillé. Le Pineau des Charentes était né.

Notre appellation.

En 1945, le Pineau des Charentes devient le premier vin de liqueur d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) français. L’aire d’appellation s’étend sur le vignoble du Cognac et couvre essentiellement la Charente-Maritime et la Charente, ainsi que quelques communes de Dordogne et des Deux-Sèvres.

Entre terre et océan, le terroir du Pineau des Charentes bénéficie d’une situation géographique unique, riche de contrastes, avec des hivers doux à forte pluviométrie et des étés ensoleillés conférant au raisin sa parfaite maturation.

Vin de liqueur, le Pineau des Charentes est élaboré par mutage de moûts de raisin et d’eau de vie de Cognac, distillée l’année précédente au moins.

Pour recevoir l’AOC, moûts de raisin et eau de vie de Cognac doivent provenir obligatoirement de la même exploitation viticole.

Notre terroir.

Entre terre et mer, le vignoble charentais bénéficie d’un climat idéal.
Les raisins puisent leur force des sols calcaires et leur fraîcheur des embruns marins.

Le climat


C’est le climat océanique et ensoleillé de la région des Charentes qui offre au Cognac et aux moûts de raisin leur caractère unique. En Charentes, l’hiver est doux et humide : la pluviométrie se situe en moyenne entre 800 et 1000 mm par an et répartie sur 130 à 150 jours du fait de la proximité de l’océan atlantique. Le Pineau des Charentes bénéficie sans conteste d’un climat idéal. Une chaleur estivale sans excès couverte d’un voile nuageux protecteur allié à un air marin chargé d’humidité. Tout ce qu’il faut pour donner au raisin toute la maturité dont il a besoin.

Le sol


La zone d’appellation est constituée de grands ensembles sédimentaires, qui sont à l’origine d’un paysage caractérisé par une succession de plaines aux reliefs peu marqués.
Les sols sont de nature argilo-calcaire, présentant une grande variété : ainsi les sols des secteurs côtiers présentent une texture à tendance sablonneuse, plus particulièrement sur les Iles de Ré et d’Oléron.
Cette richesse permet l’élaboration de Pineau des Charentes d’une grande diversité.

La vigne


Chaque cépage confère au Pineau des Charentes des caractéristiques aromatiques particulières.
Le Pineau des Charentes blanc est élaboré principalement à partir de raisins ugni blanc, colombard, sémillon, sauvignon, montils, merlot noir et blanc, cabernets sauvignon et franc, jurançon blanc et folle blanche.
Le Pineau des Charentes rouge et rosé est produit à partir des cépages merlot noir, cabernets sauvignon et franc, malbec.

Plongez au coeur de notre savoir-faire.

Le Pineau des Charentes tire sa puissance aromatique et sa richesse d’un savoir-faire unique. Depuis plus de 4 siècles, nos producteurs et maîtres de chai façonnent ce vin délicat en suivant à la lettre les traditions d’élaboration. Les moûts de raisin et l’eau de vie de Cognac proviennent d’une même exploitation viticole, d’un même terroir et surtout du savoir-faire des mêmes hommes, transmis de génération en génération.

Cinq étapes sont essentielles pour faire du Pineau des Charentes un grand vin.

Les vendanges


Après s’être gorgés de soleil et avoir puisé leurs arômes dans la terre des Charentes, les raisins sont récoltés à partir de la fin du mois de septembre. Cette étape dure environ un mois.

Le pressurage


Après les vendanges, les moûts de raisin sont pressurés. On distingue toutefois deux spécificités.
Le raisin blanc est pressé sitôt la récolte terminée tandis que le rouge passe par une phase de macération de plusieurs heures pour obtenir cette belle couleur vive, typique du Pineau des Charentes.

Le mutage


Vient ensuite le mutage. Cette technique représente la clé de voûte de l’élaboration du Pineau des Charentes. En effet les moûts de raisin obtenus sont mutés avec l’eau-de-vie de Cognac titrant au moins à 60% volume et âgée au moins d’un an.
Cette phase vient interrompre le processus de fermentation des moûts.

Le vieillissement


Le Pineau des Charentes vieillit obligatoirement en fûts de chêne. C’est durant cette phase que ce vin de liqueur acquiert les dernières notes de sa robe aromatique.

Le Pineau blanc vieillit 18 mois au moins, dont 12 mois sous bois.
Le Pineau rosé ou rouge vieillit 12 mois, dont 8 sous bois.

Les vertus de la patience portent leurs fruits lorsque le Pineau des Charentes parvient à une harmonie gustative alliant puissance et complexité aromatique, rondeur et fraîcheur en bouche. Pour embellir encore un peu plus son bouquet, un vieillissement prolongé de 5 ou 10 ans en fûts de chêne feront naître le Vieux et très Vieux Pineau des Charentes.

La mise en bouteille


Parce que notre appellation suit des règles bien spécifiques, la mise en bouteille s’effectue impérativement dans la région de production.